Avis sur les produitsHardcore BoosterNouelles

Dark Labs CRACK à l’essai

Test : CRACK par Dark Labs - un nom éveillant des associations ! ?

Une drogue composée de sel de cocaïne et de bicarbonate de sodium, fumée dans de petites pipes et qui, après la méthamphétamine, est la drogue ayant le plus fort potentiel de dépendance psychologique… c’est Crack. Les athlètes de haut niveau passionnés ne sont pas injustement qualifiés de junkies et de toxicomanes, car il n’est pas rare qu’ils s’adonnent au sport et au mode de vie de manière excessive. Ils consomment également des substances améliorant les performances, de sorte qu’un stimulant d’entraînement portant un nom qui lui est associé ne semble pas déplacé. Nous préciserons au cours de cet examen si Crack promet effectivement des effets euphorisants, stimulants et non moins addictifs similaires.

Les conséquences psycho-actives et améliorant grandement les performances d’une ingestion font partie du spectre d’effets désirés, que la marque Dark Labs doit encore en raison de sa nouvelle position sur le marché. Avec Crack et d’autres suppléments prometteurs du segment hardcore, la marque de Varsovie, en Pologne,  fait une déclaration sans équivoque par rapport à la clientèle à laquelle elle s’adresse. Le portefeuille de la marque comprend également des brûleurs de graisse et des boosters de testo. Le fait que les réglementations et les restrictions relatives à la sélection des ingrédients, à la qualité et à la pureté puissent être moins strictes dans le pays voisin d’Europe de l’Est est critique du point de vue de la santé, mais joue certainement en faveur des fans inconditionnels de booster. Au moins, Dark Labs n’a donné suite que récemment avec ADRENALINE et FLAME dans la tourmente, nous restons donc dans une certaine attente – regardons donc de plus près !

*La publicité

Dark Labs – CRACK

  • Stimbooster hardcore avec 60 mg ou 120 mg de DMAA
  • 4000 mg de L-citrulline
  • 750 mg d’agmatine

Ingrédients : La massue d’ ingrédients actifs  témoigne de son savoir-faire

Les principes actifs contenus sont énumérés de manière transparente dans la rubrique « Supplement Facts » de l’étiquette et sont répartis en fonction du dosage (40 mesures de 8,5 g chacune ou 20 mesures de 17 g chacune) en quantités exactes. Près d’une douzaine (11 principes actifs au total) de substances énergisantes, de stimulants et d’extraits sont répertoriés et totalisent environ 7,9 g de principes actifs pour un petit dosage (40 mesures).

Substances de revitalisation

Dans l’ordre décroissant de la quantité de matière première contenue, le malate de citrulline (2:1) occupe la première place. Il est dosé à 4000 mg. Cet acide aminé non essentiel stimule la production d’oxyde nitrique et favorise la circulation sanguine. Le transport associé de l’oxygène et des nutriments vers le muscle affecte son maintien et sa croissance, ce qui profite notamment aux performances d’entraînement et à la régénération. Ce que l’on appelle l’effet de revitalisation- une musculature plus volumineuse ou plus pleine et plus vasculaire – est le symbole d’une meilleure élimination des substances nocives et d’une augmentation potentielle de la masse.

L’acide aminé non essentiel bêta alanine est inclus à 1500mg et réduit le pH intramusculaire en augmentant les niveaux de carnosine et en atténuant la production d’acide lactique. Ainsi, il favorise indirectement l’augmentation du volume d’entraînement, étant donné qu’un plus grand nombre de répétitions sont possibles avec/jusqu’à l’apparition retardée de la fatigue musculaire. Enfin, l’effet de revitalisation décrit précédemment en bénéficie également. À long terme, vous obtiendrez une augmentation de la masse musculaire et, grâce à l’augmentation permanente du taux de carnosine, un renforcement du système immunitaire.

Le sulfate d’agmatine,  structurellement similaire à l’acide aminé L-Arginine et  contenue dans un dosage de 750mg, favorise la revitalisation par des mécanismes différents de ceux de la citrulline qu’il contient, par exemple. En inhibant l’enzyme oxyde nitrique synthase, il conduit par une voie différente à une augmentation des niveaux d’oxyde nitrique et soutient donc également la revitalisation.Les avantages déjà décrits, tels que le transport et l’apport de nutriments, ainsi que la plénitude et la vascularisation des muscles, sont encore renforcés.

L’acide aminé arginine est contenu dans Crack sous une forme galénique estérifiée au nitrate à 500mg. Ce sel est censé avoir un effet bénéfique sur l’amélioration de la circulation sanguine, accompagnée d’une augmentation de la force et de l’endurance, etc., mais il est transformé dans le corps en nitrite,  mentionné à plusieurs reprises en relation avec le cancer et la réduction de l’absorption d’oxygène dans le sang (suffocation des nourrissons). La raison pour laquelle on a opté pourcette formede dosage, l’acide aminé quasi légendaire, reste une question ouverte….

Les 500g de poudre de racine de betterave, en revanche, proviennent d’ ingrédients entièrement naturels et contiennent naturellement de grandes quantités de nitrate – qui favorise la formation de NO.
Outre l’élargissement des vaisseaux sanguins et les effets de revitalisation bien connus, la betterave s’oppose à une acidification excessive du corps, renforce le système immunitaire en tant qu’antioxydant précieux et prévient les réactions inflammatoires dans le corps.

La L-Norvaline, contenue dans une quantité de 125mg, confère à son tour d’autres effets promoteurs de la revitalisation en ayant un effet positif sur les niveaux d’arginine. Il est discrédité par les autorités allemandes en raison de preuves ambivalentes concernant sa « sécurité » en termes de santé, mais il est purement efficace sans controverse.

Stimulants/Motivation/Concentration

Le bitartrate de choline (250 mg dans Crack) est un micronutriment jouant un rôle crucial dans la transmission des informations par le cerveau. Le neurotransmetteur/messager qui en résulte, l’acétylcholine, a des conséquences importantes sur les performances cognitives, mais le métabolisme des graisses est également déterminé de manière critique par la choline.

200 mg de caféine anhydre ne nécessitent certainement pas d’explication supplémentaire, mais sont incontestés quant à leur énorme effet d’amélioration des performances. Que ce soit l’augmentation du pouls, l’accélération du rythme cardiaque ou la dilatation des vaisseaux sanguins. En fin de compte, on bénéficie d’une vigilance accrue, d’une meilleure concentration et, enfin et surtout, d’une diminution de l’appétit.

Le point fort et finalement l’ingrédient promotionnel n°1 de Crack est la 1,3-diméthylamylamine ou DMAA, un ingrédient légendaire des boosters. A ce stade, nous invitons les consommateurs inexpérimentés à s’informer sur le WorldWideWeb au sujet de cet ingrédient, mais on peut dire ceci : c’est ce qui rend ce booster hardcore et contenu à 60mg ;).

Ajoutez à cela l’extrait de Sceletium Tortuosum, également connu sous le nom de Kanna, une espèce végétale de la famille des plantes de glace. Ses principaux alcaloïdes, la mésembrine, la mésembrénine et la tortuosamine, ont un effet sédatif et traumatisant. Les sens sont sensibilisés et la douleur est soulagée. En outre, le Kanna soulage l’anxiété et le stress et augmente la capacité de concentration.

On pense que les grains de paradis présentent un avantage similaire à celui de l’extrait de poivre noir en favorisant la symbiose des principes actifs. Cependant, la plante de gingembre est également utilisée dans la naturopathie africaine pour traiter les problèmes de peau, les coliques, les gastrites et même les fractures osseuses, l’herpès et les rhumatismes.

On peut toutefois supposer que c’est l’effet de stimulation circulatoire et de réchauffement qu’il est censé avoir dans ce booster.

Verdict sur les ingrédients

La composition de Crack est assez prometteuse. Certes, c’est l’ajout de DMAA qui place ce booster dans le segment hardcore, mais il est plus que solide de base, surtout en ce qui concerne ses substances énergisantes, et il est complété par quelques facteurs amusants grâce aux stimulants et aux extraits inclus.

Il convient de se demander dans quelle mesure les extraits de plante mentionnés ci-dessus recouvrent effectivement des herbes médicinales, ou s’il n’y a pas l’une ou l’autre   »drogue »  synthétique douteuse au vu de l’effet pourtant très retentissant de Crack.

Conception du paquet : Canva vous passe le bonjour

La boîte de Crack est classiquement noire, avec quelques détails colorés laissant deviner la saveur particulière du booster. Sur la face avant, le lettrage argenté brille en lettres majuscules. Il est recouvert par un logo de marque qui ressemble de manière suspecte aux modèles de logo du programme graphique freeware Canva… bien que cela ne soit pas une mauvaise chose, cela fera sourire les conaisseurs. La description du produit « Formule de pré-entraînement ultra intense » et la signature lapidaire « 120 mg de DMAA » sont encore lisibles, mais elles sont trompeuses car il s’agit du dosage de 20 portions seulement. Au dos de l’emballage, vous trouverez la fiche technique du complément et des informations complètes sur la posologie ainsi que les avertissements – tout cela est très sérieux.

Goût et solubilité : sans surprise

Le booster est disponible dans les saveurs Dark Berry, Orange, et Tropical Punch, sans qu’aucune saveur clairement identifiable ne soit attribuée. En bref, le Pre-Workout absolument agréable, bien qu’indéfiniment sucré, mais à ce niveau vous avez connu bien pire. La poudre se dissout sans laisser de résidus, quelle que soit la quantité de poudre et d’eau que vous utilisez.

Goût
Solubilité

Effet : Un des meilleurs que l’on puisse obtenir en ce moment.

Certes, il faut tenir compte du fait que chaque booster a un effet distinct sur différents consommateurs. Ainsi, cet examen n’est également qu’une reproduction subjective-anecdotique des expériences. Ceci est garanti par la comparaison des expériences au sein de notre équipe, mais en fin de compte, nous ne pouvons qu’exprimer des tendances.

Ceci étant dit, qu’il s’agisse d’une mesure ou de deux mesures, Crack est vraiment un booster dur, devannt seulement être adapté à la stature et à la tolérance de son utilisateur en ce qui concerne son dosage. Si ce rapport est respecté, nous pouvons vous promettre un effet retentissant, accompagné d’une forte augmentation des performances.

🤓Rapidité et énergie (10/10)

S’il y a une chose que Crack peut faire à coup sûr, c’est vous donner le bon coup de pied aux fesses que vous attendez d’un booster pur et dur. Selon le degré de remplissage de votre estomac et l’heure de la journée, les effets se font sentir au bout d’un quart d’heure, au plus tard 30 minutes. Les pupilles se contractent, le rythme cardiaque s’accélère, l’agitation positive et l’envie de bouger augmentent. La chair de poule et la production accrue de sueur sont à accepter. Crack n’est pas l’un de ces stimulants qui vous rendent calme et concentré, mais vous met plutôt dans un état d’excitation et vous procure l’agressivité et l’humeur  » va te faire voir ailleurs » appropriées. Si vous avez ingéré Crack, les poids vont cogner – il n’y a pas d’autre façon de le dire !

🤯 Concentration et dynamisme (9/10)

Ainsi que je l’ai dit, la concentration classique et la focalisation sont moins présentes. Le dynamisme est une caractéristique plus précise et peut être décrit comme une forme d’invincibilité que vous ressentez. Sur Crack, vous êtes vraiment dans le tunnel et vous n’êtes que partiellement conscient des poids lourds et de l’environnement. Bien sûr, cela a ses fans dans le milieu, mais si vous tenez à un pic de contraction perceptible, à une sensation de calme et de bien-être musculaire, et à une concentration tranquille, vous devriez vous tourner vers d’autres produits.

💪Revitalisation et vascularisation (8/10)

Le gonflement des muscles était bien visible, mais la vascularisation, en revanche, n’était pas particulièrement accrue. En raison des quantités élevées de stimulants, nous soupçonnons une contre-indication des veines rétrécies ou de l’augmentation de la pression sanguine et, d’autre part, des veines dilatées souhaitées par les substances énergisantes.

😈 Performance et épuisement (8/10)

Pour une durée d’une heure et demie, Crack promet exactement ce dont vous avez besoin pour une séance d’entraînement intense et il vous fouette comme il faut dans les exercices les plus lourds. Ensuite, cependant, la descente suivante frappe de plein fouet et vous aurez du mal à manger et à boire suffisamment, et même les derniers mouvements de l’entraînement peuvent être assez torturants pour le dos, selon la séance et la charge de travail à laquelle vous êtes confronté. A partir de là, il est recommandé de placer les exercices difficiles dans les deux premiers tiers de la séance d’entraînement.

☠️ Fin de l’effet et effets secondaires (7/10)

Bien que vous soyez absolument épuisé après l’entraînement, vous ne réussissez pas vraiment à dormir. De même, l’alimentation et la digestion correspondante ne sont pas épargnées par Crack et ne conditionnent pas vraiment positivement une régénération nécessaire. Vous devez être conscient du fait que vous devez vous « forcer » à prendre les mesures de récupération nécessaires, afin que l’entraînement intensif en vaille la peine au final.

Les activités sexuelles ne sont également possibles que dans une mesure limitée en raison des quantités élevées de stimulants, car ils peuvent avoir un effet néfaste sur l’endurance, par exemple.

Rapport qualité-prix :Comme d’habitude, bon

Une boîte de Crack contient entre 20 et 40 portions. À notre avis, 1 à 1,5 portion suffira pour la plupart d’entre vous, ce qui signifie un prix par portion de 2,24 euros (20 portions à 44,95 euros par boîte) ou seulement 1,49 euros (à 30 portions). Compte tenu de l’effet vraiment retentissant, absolument juste et d’un bien inégalé !

Bilan général

En bref : Crack est actuellement l’un des meilleurs boosters que vous pouvez trouver dans le segment hardcore. L’ajout d’autres substances énergisantes n’est pas absolument nécessaire et, compte tenu du prix très raisonnable, vous avez environ 30 séances d’entraînement extrêmement bonnes pour un bon prix. Les effets secondaires sont un mal qu’il faut accepter, mais ils ne devraient pas être nouveaux pour la plupart d’entre vous et sont en fait tolérables. En termes de dynamisme et d’agressivité, il existe actuellement peu de matériel comparable sur le marché. Nous pouvons donc recommander l’achat sans réserve. Alors amusez-vous bien, mais ne devenez pas dépendant de nous 😉

*La publicité

Dark Labs – CRACK

  • Stimbooster hardcore avec 60 mg ou 120 mg de DMAA
  • 4000 mg de L-citrulline
  • 750 mg d’agmatine
Résumé
8.4
Unsere Bewertung
BON
  • Des quantités élevées d'ingrédients actifs par portion
  • Début d'action rapide
  • Forte poussée d'énergie
  • Pas d'effets secondaires désagréables
  • Pas de "crash" lorsque l'effet s'atténue
MAUVAIS
  • pas de véritable effet "hardcore" -stim
  • Il faut s'y habituer avec une note amère prononcée
  • Prix ​​relativement élevé
Vigilance et énergie10
Concentration et dynamisme9
Revitalisation et vascularisation8
Performance et épuisement8
Fin de l'effet et effets secondaires7

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page